Notre vie la-bas

C'est où là-bas? C'est aux Etats-Unis, et plus précisément, dans le New-Hampshire, au milieu des lacs, des forêts et des white mountains, où je cohabite avec les écureuils, et les caribous.

vendredi 26 mai 2006

L'effet boule de neige

Hier matin, arrivee au labo, je decouvre que la manip. lancee dans la nuit a foiree et qu'il va falloir que je recommence...

Hier soir, je rentre a la maison, pour decouvrir un mot de notre proprio. C'est le retour de Jane la gripsou, elle est rentree dans la maison faire l'inspecteur des travaux finis pendant que nous etions absents, et nous a laisse une petite note pour nous prevenir que nous n'aurions rien de notre caution si la maison n'etait pas nickel quand on partirait. En voyant ca, j'ai eu envie d'abreger ses souffrances de petite vieille: quand on a emmenage, nous avons passer une journee a nettoyer la maison en integralite, les precedents locataires n'ayant pas juger utile de nettoyer avant leur depart, mais ayant eu leur caution!

Je commence a nettoyer avec rage.....Une heure de rangement-nettoyage plus tard, Etienne n'est toujours pas rentre, j'allume l'ordinateur, j'ai probablement un mail me demandant de venir le chercher.

Troisieme tuile de la journee, nous n'avons plus internet! Bon, je pars chercher Etienne au labo, nous rentrons et trouvons Jane sur notre perron qui nous annonce qu'il faut qu'on soit hors de notre appartement a midi le premier, alors qu'on lui avait specifiquement demande de pouvoir demenager le premier dans la journee (oui, on arrive a 7.00 du mat' le premier a Boston, ajoutez a ca une heure de voiture pour rentrer, et on est pret pour un demenagement de folie...et inutile de me dire que c'est pas malin de partir a ce moment de l'annee, les vacances ca ne se sacrifient pas!)

Hier, je me couche en me disant, bon bin ca peut pas etre pire que ca, demain, ca ira mieux....

Bin en fait, non!

Ce matin, je me suis reveillee avec la bouche d'un hamster, la gencive de la taille d'une tomate cerise, et des ganglyons enormes dans ma gorge....hum, on dirait que la journee commence mal. Et comme je m'imaginais deja "stuck" dans les canyons (depart demain) avec une bouche enorme et de preference infectee (c'est plus fun), je me suis dit, autant resoudre le probleme avant de partir, donc direction les health service de l'UNH. C'est une sorte d'infirmerie amelioree qui soigne les etudiants de l'universite. Pour note, nous payons $700 par an, pour etre couvert et soigne par cette infirmerie.

Donc j'entre dans le batiment, j'explique mon souci, ma bouche blabla, on me dit d'attendre une infirmiere...bon, j'attends.

L'infirmiere arrive, me fait entrer dans son cabinet, et me demande ce qui m'arrive et la, premiere erreur, je ne savais pas comment dire "gencives" donc j'ai du lui expliquer autrement mon probleme (note a moi-meme, apprendre toute l'anatomie en anglais). S'en est suivi 30 minutes de blabla pendant lesquels elle m'a parlee comme a une demeuree: "there is a pencil drawn on the mailbox", en detachant bien les mots et en me montrant un crayon au cas ou....

...et la, je le sens, vous vous demandez qu'est ce que le crayon vient faire la-dedans? Nous y venons, et pour l'occasion, j'endosse mon uniforme de francaise-raleuse. Oui, donc en fait ce qui se passe, c'est que les $700 n'assurent pas les soins dentaires...j'ai failli m'etrangler en entendant ca! Je lui ai demande de repeter pour etre sure, et elle me sort tranquille "ah bin non, c'est pas une maladie ou un accident, donc c'est pas pris en charge" re-etranglement....la bouche comme une patate c'est pas une maladie alors? De toute evidence, non. Donc elle m'a donne une liste d'adresses et numeros de telephone de dentistes (d'ou le crayon dessine sur la boite aux lettres).

Mais il aurait ete trop simple de partir comme ca, non, madame l'infirmiere avait decide de jouer la psy avec moi. Tout ca parce que, deuxieme erreur, je lui ai demande, inquiete de savoir si j'allais devoir hypothequer ma famille, combien ca allait me couter d'aller voir un dentiste. Elle n'en avait pas besoin de plus pour partir au quart de tour, "marine, il faut que vous sachiez que c'est tres important, il faut aller voir un dentiste, ca peut devenir pire, je sais, c'est difficile d'avoir des plans boulverses par des imprevus..." tout ca of course en detachant bien t o u s  l e s  m o t s....

Autant vous dire qu'apres une demi-heure de blabla et ma bouche qui me lancait, je n'avais qu'une envie c'etait de lui dire "et ab.... j'aimerais bien y aller chez le dentiste, mais il faudrait me laisser partir pour ca"

Donc me revoila dehors, direction le dentiste de Durham, une petite boule dans le ventre en imaginant l'eventuelle facture qui m'attendait. Je rentre dans le cabinet et j'annonce que je n'ai pas rendez-vous mais qu'il s'agit d'une urgence, et que je n'ai pas de coverage pour ca. J'aurais annonce la fin du monde a cette brave secretaire qu'elle n'aurait pas reagi autrement. D'un air catastrophe, elle me demande si je suis prete a payer l'integralite de la facture aujourd'hui.... (si on est en sang, un bras en moins, il s'inquiete aussi de qui paira la facture avant de nous soigner?)

La boule commence a se transformer en ballon, et je lui demande exactement de combien sera la facture, "ah bin ca depend des soins"....en voila une reponse qui m'aide!

Apres avoir affirmer a l'infirmiere que je paierais tout (4 membres de famille, ca s'hypotheque bien, non?), je passe dans le cabinet du dentiste, et me rappelant de ce tres bon post, j'ai senti se profiler l'outragement du dentiste. A l'inevitable question "Do you floss everyday" (passer du fil dentaire pour les non-inities), j'ai eu le malheur de repondre non, troisieme erreur de la journee, re-fin du monde, et debalage de kilos de fil dentaire, demonstration a l'appui, re-impression de regresser en enfance.

Je suis sortie au bout de 2h00, quatre echantillons de floss sous le bras, une facture de $60 dans la poche (famille Baba, vous pouvez respirer, pas d'hypotheque pour l'instant, et puis si on divise par le temps que j'ai passe dans le cabinet, c'est pas si cher que ca a la minute!), une ordonnance d'antibiotiques dans mon sac,  une boule de moins dans le ventre, et une priere pour St Rita dans la tete "s'il vous plait, faites que je n'ai pas encore affaire au systeme medical US"....

PS: nous nous envolons demain pour 4 jours dans les canyons, (en esperant que ma chance tourne d'ici la!), et nous demenageons le cinquieme jour, donc most likely, no news till the end of next week....je vous laisse les cles, prenez soin de mon blog!

Posté par Marineb à 18:59 - Quotidien - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire