Notre vie la-bas

C'est où là-bas? C'est aux Etats-Unis, et plus précisément, dans le New-Hampshire, au milieu des lacs, des forêts et des white mountains, où je cohabite avec les écureuils, et les caribous.

lundi 30 octobre 2006

S'envoler

Un vent a décorner les taureaux (c'est ça qu'on dit?), un froid bien mordant, une pluie diluvienne, tout le week-end
Soleil magnifique ce matin, températures très douces, le temps de la Nouvelle-Angleterre ne cesse de m'étonner

50 pertes d'électricité dans la journée de samedi, internet envolé (comme les dernières feuilles sur les arbres d'ailleurs) dés samedi après-midi; a chaque intempérie, je m'étonne de la vétusté des installations électriques locales

Posté par Marineb à 17:29 - Quotidien - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

    marché captif ?

    Serait-ce aussi parce que même si le service est scandaleusement mauvais, le client continue de s'abonner ?

    Je me posais moi aussi la question (cet été, quand des millions d'usagers ont été privés de courant pendant des jours et des jours durant les jours de vagues de chaleur)

    Posté par Otir, lundi 30 octobre 2006 à 17:41
  • coucou marine! contente de te relire apres 15 jours de vacances supers dans les pyrennees orientales: une semaine dans la montagne et qqus jours à collioure avec 27°. Ici c'est encore l'été indien (on n'a pas encore ressorti les collants et tout juste les pulls mais à ce qu'il parait ça va changer demain ou apres demain. Dommage c'était bien!

    Posté par mijo, mardi 31 octobre 2006 à 09:57
  • Chez moi on dit à décorner les boeufs mais c'est presque pareil !

    Posté par sophie, mardi 31 octobre 2006 à 12:15
  • les boeufs, marine, les boeufs!

    Posté par clarisse, mardi 31 octobre 2006 à 18:18
  • Pour une raison qui depasse l'entendement, on a toujours un redoux pour Halloween. Du coup a NY les omaillegodes ressortent les tongs ! Sisi !

    Posté par Dolce, mardi 31 octobre 2006 à 18:45
  • oui oui rroo, boeufs, taureaux, comme dit Sophie, c'est bonnet blanc et blanc bonnet (je l'ai bon celle-ci?)

    Mijo: contente de te retrouver tu vas pouvoir te mettre au blog alors maintenant... plus d'excuses!

    Otir: oui mais malheureusement, j'ai pas encore trouve meilleure solution que l'electricite (je veux bien essaye de faire pedaler l'homme pour allumer la tele, mais j'y crois pas trop quand meme ;D

    Posté par marine, mardi 31 octobre 2006 à 18:47
  • Dolce j'adore "omaillegodes" c'est tres bien vu

    Posté par marine, mardi 31 octobre 2006 à 18:48
  • Oui les boeufs il me semble. Mais dans certaines circonstances on dit "un vent à décorner les cocus". C'est selon!
    En tout cas l'immersion dans la langue anglaise semble réussie puisque tu y perds ton latin, oups pardon, ton français.
    Ici aussi à la moindre petite bourrasque l'électricité s'envole.

    Posté par Fab, mercredi 1 novembre 2006 à 16:04

Poster un commentaire