Notre vie la-bas

C'est où là-bas? C'est aux Etats-Unis, et plus précisément, dans le New-Hampshire, au milieu des lacs, des forêts et des white mountains, où je cohabite avec les écureuils, et les caribous.

jeudi 11 janvier 2007

Bin c'est pas trop tot

et oui, de retour depuis une semaine, et pas un mot ici, rien, meme pas un post de bonne annee... quelle ingrate je fais! Alors ca y est, me revoila pour vous la souhaiter belle donc cette annee 2007... sante, travail et vous connaissez la suite.

Tant qu'on est dans les celebrations, je vous annonce aussi que ce petit bloug a un an. J'ai moi-meme du mal a realiser que je vous abreuve quasi-quotidiennement de mes histoires depuis maintenant 12 mois. J'ai toujours ete bavarde, je ne vous le cache pas, mais la je m'epate! La ou le bats blesse, c'est qu'apres 2 semaines de silence total, la plume ne me manque pas. J'ai langui de retrouver les votres, mais j'ai respire de ne plus devoir trouver quelque chose a dire chaque soir.

Mes prochains mois s'annoncent writing-intensive puisque je dois ecrire et defendre mon master d'ici mi-avril; une pause clavier me fera donc du bien. Vous l'aurez compris, je disparais de cet espace, pour mieux vous retrouver je l'espere sur celui-ci, tout nouveau tout beau, plus visuel, qui me donne des ailes :)

Si vous ne m'y suivez pas, je continue a vous lire donc... a tres bientot quoiqu'il en soit :-)

Posté par Marineb à 21:47 - Humeur - Commentaires [3] - Permalien [#]

vendredi 22 décembre 2006

Fumée sans feu?

Oui oui je sais j'avais dit je ferme le blog toussa toussa, mais ma vie nocturne est tellement palpitante que je me retrouve à quelques heures de prendre mon avion obligée de vous raconter ma nuit dernière.

Or donc, nous habitons dans le New Hampshire (rien de neuf jusque là!) où toute construction est de bois et équipée d'extincteurs et alarmes à incendies. Alarmes à incendies que nous avons eu l'occasion de tester dans chacun des logements où nous avons posé nos valises.

Quelques mois après notre arrivée, ce sont des côtes de porc oubliées sur le feu qui ont déclenché une sirène abominable que nous avons mis dix minutes à localiser, et que nous avons finalement laissé mourir, en espérant que pas un pompier ne débarque pour éteindre notre dîner...

Puis, nous avons emmenagé chez Jane, dans une maison aussi vétuste que sa propriétaire, équipée d'alarmes à incendies pas plus fraîches. Le matin du deuxieme jour, c'est le fumet de pain grillé qui s'échappait de notre toaster qui a fait rugir les cinq alarmes de la maisonnée. Nos collocataires, indulgents, n'avaient alors rien dit malgré l'heure matinale. La troisième récidive, quelques jours plus tard a toutefois signé l'arrêt de mort des bestioles.

Et nous voilà dans notre troisième logement, depuis sept mois, et pas une alerte, rien. Enfin, rien jusqu'à hier, lorsque l'on a fait la connaissance à trois heures du matin du boulet de l'immeuble.
C'est donc à trois heures et vingt-deux minutes que je suis tirée du sommeil par une sonnerie assourdissante, à l'agonie. Comprenez bien, il ne s'agit pas d'un cri continu mais plutôt de halètements rauques; la bête hésite, faut-il prévenir ou dormir. Mon cerveau embrumé prend quelques instants pour sortir de sa torpeur et je réalise alors qu'il s'agit de l'alarme à incendie. Je me tourne vers l'Homme; on peut cramer tranquille, il dort à poings fermés. Je le secoue:
- "hhmmmmggrrrrrhmmmm"
[Inoui]
- Etiiiennnneeeeuuuuhhh
- Quooooiiii?
- Bin t'entends pas là?
- mmmmhhhh? Rhoo mais c'est quoi ce b&*!@#, ça pue le pain grillé!
Mon odorat m'a laché il y a quelques jours quand le deuxième rhume de la saison a pointé le bout de son nez (quelle ironie, un rhume qui pointe le bout de son nez!), mais si l'Homme, d'habitude incapable de sentir un putois si on lui mettait sous les narines arrive à reconnaître une odeur de pain grillé, ça doit être tenace.
Je me rue dans la cuisine, les plaques et le four sont éteints, aucun toast n'a été oublié.
L'Homme se promène inutilement de fenêtre et fenêtre en se grattant la tête et en regrettant probablement que j'ai pu entendre quoi que ce soit.
J'enfile un pantalon et ouvre la porte de l'appartement. Un nuage de fumée a envahi le couloir. Dans le brouillard, j'aperçois mon voisin, suspendu à l'alarme à incendie. Ahurie, je laisse échapper un long "Oh My God". Il tire franchement sur le boitier qui se taît sur le champ. Il s'excuse platement: "I am soooooo sorry. You should close your door" et de me fermer en effet la porte au nez. Je repars me coucher, l'Homme a déjà retrouvé sa place entre les draps. L'étonnement me laisse d'abord sans voix, puis: "mais qu'est ce que foutait ce con à trois heures du matin dans sa cuisine?"

Je penche pour un assoupissement intempestif devant les fourneaux. L'Homme croit que le voisin pense monter une fabrique de chapelure et en est aux essais à petite échelle :D

Je vous propose de me raconter dans les commentaires votre interprétation de l'histoire, ça fera un peu d'animation sur ce blog pendant la pause, et puis j'enverrai une carte postale à l'auteur(e) de la meilleure histoire. Vous avez jusqu'à début janvier, faîtes vous plaisir...

Sur ce j'ai des valises à finir, je vous laisse :)

Posté par Marineb à 16:46 - Quotidien - Commentaires [2] - Permalien [#]

mercredi 20 décembre 2006

The last one

Or donc voici le dernier billet de l'année 2006. Je ne pars que vendredi, mais je prépare mes vacances avec soin depuis ce week-end:

1. Préparation gastronomique
Nous nous sommes consciensieusement entraînés aux festoiements de fin d'année en dévorant le confit de canard qui nous faisait de l'oeil depuis plusieurs mois. Ça pemet de prévenir tranquillement son estomac de ce qui l'attend :D

2. Préparation cadalesque
Oui ça existe cadalesque, cela signifie relatif au cadal (cadeaux pour les plus puristes d'entre vous), et c'est une préparation délicate, en plusieurs temps. D'abord, il faut trouver une idée pour chacun qui réponde à des critéres d'intérêt, volume, poids, coût et faisabilité contraignants... pas toujours facile. Parfois d'ailleurs il est plus aisé de ne pas avoir d'idées trop fixes et improviser un peu. Puis, il faut concrétiser l'idée brillament dégotée, là encore pas forcément évident. Mais là où ça relève carrément du challenge, c'est faire les courses avec l'Homme qui veut bien sûr finir les courses en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, tout en ayant besoin d'assistance à chaque achat... Enfin, il faut faire rentrer les cadeaux dans les valises, et c'est finalement cette partie la plus fun, j'y viens

3.Préparation valisesque
Vous remarquerez l'agencement intelligent de cet inventaire qui liste les taches de la plus agréable à la plus fastidieuse. Vous savez si vous lisez ce blog depuis quelques temps que j'ai l'habitude de préparer mes valises à la dernière minute; facheuse manie qui me pousse à emballer la veille au soir la moitié de ma penderie en laissant de côté les trucs essentiels mais oubliables. Ces vacances-ci toutefois, pas de mise en sac à l'arrach' mais une préparation soigneuse depuis dimanche. D'une part, il faut faire rentrer tous les cadals dans les sacs... pratique quand on se met des batons dans les roues en choisissant des cadeaux fragiles ou volumineux "tu crois que je peux ouvrir ce paquet et le bourrer de chaussettes, je suis sure qu'il y a plein d'espace vide?" Ajoutez à cela que j'aimerais rappatrier quelques menus objets non-indispensables, entassés depuis deux ans, dans l'optique d'un retour définitif allégé cet été. Il faut donc compter sur une trentaine de livres, une petite dizaine de DVD, et je ne dénombre plus les vêtements. Bien sûr, il ne faut pas négliger les rituels débats de conscience: "tiens a Noel, je mettrai bien cette jupe; donc il faut que je prenne ces chaussures et bien sur ce pull. Par contre, si je veux mettre deux fois ce top, il faut que je prenne un autre pantalon.... arrrgghhh"

4, 5, 6 etc.... je vous épargne la préparation au boulot (nettoyer le labo, boucler les dernières manips) et que sais-je encore

Je suis persuadée que vous comprendrez et me pardonnerez de ne pas nourrir ce blog avant mon retour en Janvier. Je vous souhaite donc à tous de bonnes fêtes, vacances etc... et je vous retrouve en 2007 :)

Posté par Marineb à 04:51 - Listes - Commentaires [7] - Permalien [#]

vendredi 15 décembre 2006

Méthode Coué?

Je continue le temps d'un post sur le sujet de l'alimentation.

Ici comme en France, il n'est pas rare d'avoir un menu qui offre le choix entre frites et légumes. Lors d'une de mes premières sorties au restaurant, j'ai opté pour les haricots verts en me disant qu'ils seraient nécessairement mieux cuits qu'à la cantine où tout autre mode de cuisson que la vapeur est banni. Grossière erreur, j'ai eu le bonheur de littéralement croqué dans mes haricots verts nature [miammm...]
Cause ou conséquence, beaucoup d'américains que je connais détestent les légumes.

Et puis, ce soir, en passant acheter de quoi diner, j'ai pris conscience de l'étendue de la gamme de baby légumes: baby aragula, baby roman, baby spinach, baby carrots... J'ignore si c'est la traduction de "jeune pousse", mais à mes oreilles ça sonne comme une tentative de minimisation de l'histoire, genre:

John: qu'est ce qu'on mange ce soir?
Mary: des légumes
John: rrooo non
Mary: mais non John, rassure toi, ce sont des bébés légumes
John: aaaahhh bin ça va mieux alors :)

Bon d'accord je me suis craquée là, je vais me coucher...

Posté par Marineb à 05:03 - Over there - Commentaires [4] - Permalien [#]

lundi 11 décembre 2006

Où il est question de graisse

Nan partez pas, je veux vous parler alimentation, pas liposucion enfin!

Je ne me rappelle pas de mon dernier passage dans un supermarché francais, mais de ce coté de l'Atlantique rugit une campagne anti trans-fat à tous les rayonnages, et il y a quelques jours encore le journal TV relatait les débats sur leur interdiction dans les cuisines US. Essayons donc d'y voir un peu plus clair.

Deja, fats c'est quoi? Il s'agit des fatty acids, acides gras en français, qui constituent une classe de lipides. Ce sont des molécules présentes en majorité dans le beurre et les huiles. Ils en existent de deux types, les saturés et les non-saturés. Les acides gras saturés sont des molécules très rigides; à l'inverse, les acides gras sont non-saturés et très flexibles.

Il y a de cela quelques dizaines d'années, vous cuisiniez sans le savoir majoritairement avec des acides gras saturés. Jusqu'à ce que quelques nutritionnistes réfléchissent que s'injecter des quantités de ces molécules hyper rigides n'étaient sans doute pas bien malin puisqu'elles étaient suscpetibles de boucher facilement les artères.

Il a donc été décidé d'utiliser plutôt des acides gras insaturés. Naturellement, les huiles sont constituées d'acides gras cis qui ressemblent à peu pres à ça:

800px_Oleic_acid_3D_vdW

Pour des raisons budgétaires/économiques de rentabilité/productivité que sais-je encore, un procédé de fabrication de ces huiles a été mis au point. Et vas-y qu'on produit des huiles en quantité industrielle et qu'on les vend pendant des années en oubliant (?) de réfléchir que tiens on n'obtenait pas tout à fait la même molécule, est-ce que c'est grave? Les huiles ainsi produites ressemblaient plutôt à ça:


800px_Elaidic_acid_3D_vdW

Et ce n'est que quelques années après que l'on réfléchit et que l'on publie des résultats de toxicité qui indiquent que ah oui en effet il semblerait que ces composés augmentent considérablement le risque de maladies cardiovasculaires!

Voilà donc où nous en sommes, les gouvernements mettent petit à petit en place des mesures: indiquer systématiquement le taux de trans fats sur les emballages, en interdire l'usage dans les restaurants etc.

En attendant, un récent rapport indiquait que MacDo utilise 23% de ces graisses dans les cuisines américaines, et 15% dans les fast-food français...

Posté par Marineb à 18:00 - Chimisteries - Commentaires [13] - Permalien [#]

Retour en douceur

oui ca y est, je suis presque sortie de mon tunnel de fin de semestre et donc presque de retour sur ce blog. Je dis presque parce-que je reviens avec une liste pour le pere noyel qui est suscpetible de peu vous interesser, mais peut vous donner des idées... Et puis je vous préviens, ma liste risque d'être longue comme un jour sans pain, mais d'une part, j'ai été hyperrrr sage cette année, et d'autre part, j'aime bien les surprises, alors je préfère mettre plein de trucs et ne pas savoir ce que je vais avoir. Voilà, maintenant que vous êtes prévenus, allons-y:

* De la déco, puisque je ne perds pas espoir de m'installer vraiment un jour, dans des meubles à moi et non pas ceux dont les potes ne voulaient plus. Donc je voudrais bien
- des boîtes 100drine, reminiscence de mon passé de petite bazardeuse qui collectionnait les petits carnets, les petites boîtes, les petits stylos, les petits foutoirs... j'adore leurs noms rigolos, les couleurs pétillantes, et leurs dessins enfantins
- des bougeoirs et des bougies, celles-ci par exemple sont a tomber et celles-la sont pas mal aussi (dommage que Crate and Barrel ne se soit pas encore implanté en France)...

* Des trucs girlie, parce que mine de rien je viens de passer quatre mois à la diète de tout ce qui a trait de près ou de loin à un truc de fille (pas tout à fait en fait, parce que j'ai été bien gâtée à mon anniversaire mais bon quand même)
- une montre de ce genre la ou la
- des vêtements Cop-copine; perdue dans un ocean de sweat à capuche, un peu d'originalité me ferait du bien
- des poudres et autres trucs pour me donner bonne mine (je me mets au maquillage, mais léger quand même hein!)
- des petites boucles d'oreille en argent pas clinquant mais plutôt mat, et pourquoi pas avec une petite note de couleur
- un gilet/veste qui ferme avec une broche ou un gros bouton

* Du thé pour accompagner mes longues soirées d'hiver sous la neige américaine

De la lecture
- des tomes de Largo Winch pour compléter ma collec
- des bouquins de retouche/photo/graphisme pour progresser
- quelques uns des opus de Fred Vargas

  et puis je crois que ça fait déjà pas mal là, non?

Posté par Marineb à 03:54 - Listes - Commentaires [6] - Permalien [#]

jeudi 7 décembre 2006

En attendant

une reprise d'activité normale sur ce blog et pour détendre les esprits tendus par les to do lists de dernières minutes, une petite vidéo venue du Japon... marrez-vous, mais en silence :)

Jeu tv japonais ernesto hoost
Uploaded by chilavert

Posté par Marineb à 23:09 - Culture - Commentaires [3] - Permalien [#]

mercredi 6 décembre 2006

Mot d'excuse

Pas tres presente ces derniers temps. Je ne suis pas en mal d'inspiration, mais en manque de temps. Le semestre touche a sa fin, ma to do list par contre ne cesse de s'allonger. Je note mes idées de post sur mon carnet fetiche, et je reviens vite promis...

Posté par Marineb à 03:11 - Quotidien - Commentaires [3] - Permalien [#]

lundi 4 décembre 2006

Crobes attak'

Vous vous rappelez peut-etre que tomber malade aux Etats-Unis n'est pas une sinecure. Et bien a la lecture de ce post, vous decouvrirez qu'acheter des medicaments ici n'est pas non plus une partie de plaisir.

Or donc je suis tombée malade au retour de mon week-end ensoleillé. Usée de m’arracher les poumons nuit et jour, je décide vendredi de me rendre dans ma pharmacie la plus proche à la recherche de l’anti-tussif miracle.

Dès l’entrée du magasin, mes yeux sont agressés par les cartes, guirlandes, boules et autres chocolats de noël. Je me fraye un passage parmi les produits d’entretien et arrive enfin au niveau des médicaments. Comme au supermarché, je lève la tête pour lire les en-têtes des rayons. J’opte pour la rangée « cough and cold » où je trouve comme prévu une dizaine de produits : sirop, pastilles, cachets de cinq ou six marques différentes.

Je m’attarde un peu sur les noms et logos dans l’espoir de trouver quelque chose de familier… tiens ! intéressant, je découvre les médicaments Brooks ! [pour les non-expat’, Brooks est la chaîne de pharmacie où je suis allée chercher mes médocs ce soir-la] J’ignorais totalement qu’ils avaient le droit de produire leurs propres médicaments ; autant je suis prête à acheter des petits pois surgelés Carrouf (et encore…), autant j’ai du mal à m’imaginer avaler du sirop Brooks.

Je jette vaguement un œil au prix des différentes boîtes, certaines sont en soldes, d’autres non, je remarque au passage que les made-in Brooks sont en moyenne dix dollars moins chères que les autres, je les élimine définitivement de mon éventail de choix. Me reste donc quatre choix. Comment décider ? Est ce que je fais comme pour le vin : pas le plus cher mais pas le moins cher non plus (roooh, râlez pas, j’y connais rien en vin !) ou comme pour les mouchoirs : ceux en super promo trois boites pour le prix de deux ?

Je décide de demander conseil au pharmacien qui se planque derrière son comptoir au fin fond du magasin : « Ouiiii bonjour, alors voilà je suis malade, il faut que j’achète quoi ? » La fille semble s’y connaître à peu près autant que moi ; elle prend mes échantillons et part demander conseil à son chef. Personne ne me demande de quel type de toux je souffre mais la fille revient et, formelle, me déclare qu’il faut acheter la boîte-jaune-la-bas. Je regarde la boite, c’est vrai qu’il est joli ce jaune… euh mais je peux savoir pourquoi il l’emporte sur le violet ou le noir ? Un tantinet énervée, elle me répond que « bin vous voyez il y a écrit DM dessus ». J’ai la sensation de jouer au jeu des differences , ah oui c’est vrai, il y a ecrit DM ! Euh mais qu’est ce que ça veut dire DM ? D’un ton qui ne laisse aucun doute sur son exaspération, elle m’informe que le DM me supprimera la toux… inouï ce truc !

Je comprends que je n’aurai pas plus d’information ; je repose donc mes petites boites et part payer ma-boite-jaune-avec-DM-écrit-dessus.

Autant vous dire qu’aussi bien renseignée que je l’étais sur ce que j’avais acheté, j’ai attendu de vraiment avoir besoin de ces cachets pour les prendre !

 

Posté par Marineb à 03:07 - Over there - Commentaires [8] - Permalien [#]

jeudi 30 novembre 2006

Les surprises du retour

Oui je sais, je n'ai meme pas fini de vous raconter mon sejour (pas vraiment commence non plus en fait) que deja je fais un post de retour. Parfois on se laisse re-happer par le quotidien tellement vite que les vacances semblent tres lointaines. Ce retour ne deroge pas a la regle.
Le boulot que j'avais consciensement laisse a l'ecart des valises m'a envahi corps et bien depuis lundi. Des examens, des rapports, des presentations, et puis la recherche (comment font les enseignants-chercheurs en France?) une fin de semestre remplie; et bon en fait, c'est presque mieux comme ca. Je me souviens des vacances de Noel passees a reviser, ou plutot a faire semblant de... pfff Parmi les autres mauvaises surprises du retour, il y a le frigo desesperement vide qu'il faut imperativement reapprovisionner et le linge sale qui s'est multiplie.
Mais les trucs qui allegent la reprise, des vrais delices
* mon unique tomate toute rougie apres mes quatre jours d'absence
* les mails accumules; les copines qui m'annoncent qu'elles viennent me rendre visite dans quelques mois, belle surprise!
* la satisfaction de se remettre au travail, reposee, efficace

Posté par Marineb à 05:13 - Listes - Commentaires [6] - Permalien [#]